fbpx

Le lapin rex

La mutation du pelage des lapins rex est apparue spontanément en 1919 en France chez Monsieur CAILLON, un éleveur de la Sarthe. Un petit lapin mâle de couleur brune, sans poils à la naissance, nait au sein d’une portée classique de lapins de ferme gris. A la portée suivante de la mère, c’est une femelle qui exprime les mêmes caractéristiques. Le frère et la soeur sont accouplés et toute la descendance possède le poil caractéristique de ses géniteurs.
L’abbé Gillet, curé du village, se procure ces deux reproducteurs et nomme la race “lapin rex”, ou lapin roi en latin. La seule couleur existant alors est la couleur brune nommée “castor”. Ignorant les lois de la génétique, l’abbé Gillet se heurte à des problèmes liés à la consanguinité: mortalité importante et malformations. Malgré celà, quatre années de sélection lui permirent de fixer les caractéristiques de la race rex. Outre son poil caractéristique, le lapin rex, issu de lapin de ferme, est de bonne taille (4,5 à 4,75 kilos), d’une conformation ronde et harmonieuse et sa chair est gouteuse.
En 1924, la race est reconnue en tant que telle en France et l’abbé Gillet présente pour la première fois des sujets au concours agricole de Paris. Il est alors à la tête d’un élevage d’environ 400 lapins et est le seul possesseur de lapins rex.
Après l’exposition parisienne, l’abbé Gillet se sépare de quelques sujets au profit de cuniculteurs (éleveurs de lapins) français et étrangers. La race est travaillée par des éleveurs de l’est de la France et d’Allemagne, qui parviennent à éliminer rapidement les problèmes rencontrés par l’abbé Gillet. Des croisements avec d’autres races de lapins vont également engendrer des lapins à poils de rex, mais avec des couleurs différentes. Ces nouvelles couleurs sont peu à peu reconnues par le standard officiel de la race.

Dès l’apparition de la mutation, de très nombreux chercheurs se sont intéressé à elle. En France, on peut citer messieurs LIENHART et LETARD. Bien qu’encore très discuté, il semblerait que cette mutation soit liée à plusieurs gènes, qui ont un effet cumulatif. Le pelage particulier de ces lapins semble corresponde à une sorte de nanisme de tout le système pilleux du lapin, ce qui engendre un poil de jarre et un poil de bourre courts et de même longueur (16 à 20 mm dans le standard), à diamètre réduit. Le pelage, très dense et droit, a l’aspect du velours.

Parmi les nombreuses variétés reconnues actuellement par le standard de la race, nous nous consacrons au lapin rex tricolore, et portons un intérêt particulier au lapin rex castor, qui rejoindra peut être notre élevage si une opportunité se présente…

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0